La musique que j'aime, Johnny Hallyday, 1973

A l'automne 1973, Sylvie Vartan vient de quitter Johnny et le chanteur ne s'en remet pas. Il confie sa peine à son meilleur ami et complice Michel Mallory qui improvise quelques accords. En les écoutant, Johnny compose la suite et demande à son ami: "Ecris-moi quelque chose de fort, qui me ressemble". Dans son livre "Johnny vingt ans d'amitié""Mallory dira plus tard de la chanson, devenue mythique «  Elle est pour nous deux l'aboutissement d'une complicité, d'une amitié et elle restera toujours notre bâton de maréchal... Pour cela il a fallu que je retourne à l'endroit où j'avais vu le jour, [...], il a fallu aussi que Johnny soit à New York avec le blues de Sylvie au cœur, [...], que les musiciens et le preneur de son soient des génies, [...], les cuivres des Stones, la magie du studio de Londres et le talent de Johnny. » La chanson, moult fois reprises sera chantée par Benjamin Biolay sur Twitter à l'annonce de la mort de Johnny, c'était aussi la préférée de Laurent Baffie. La regrettée Carole Frédéricks fera les choeurs sur la version de 1990. C'est sur La musique que j'aime queue  la foule s'est mise à taper dans ses mains à l'église de la Madeleine à l'enterrement du chanteur.

Toute la musique, que j'aime
elle vient de là elle vient du blues
les mots ne sont jamais les mêmes
pour exprimer ce qu'est le blues

J'y mets mes joies, j'y mets mes peines,
et tout ça ça devient le blues
je le chante autant que je l'aime
et je le chanterai toujours

Il y a longtemps sur des guitares
des mains noires lui donnaient le jour
pour chanter les peines et les espoirs
pour chanter Dieu et puis l'amour

la musique vivra tant que vivra le blues

Le blues ça veut dire que je t'aime
et que j'ai mal à en crever
je pleure mais je chante quand même
c'est ma prière pour te garder

Toute la musique que j'aime
elle vient de là elle vient du blues
les mots, les mots, les mots ne sont jamais les mêmes
pour exprimer ce qu'est le blues

J'y mets mes joies, j'y mets mes peines,
et tout ça ça devient le blues
je le chante autant que je l'aime
et je le chanterai toujours

Il y a longtemps sur des guitares
des mains noires lui donnaient le jour
pour chanter les peines et les espoirs
pour chanter Dieu et puis l'amour

Le blues ça veut dire que je t'aime
et que j'ai mal à en crever
je pleure mais je chante quand même
c'est ma prière pour te garder

toute la musique que j'aime
elle vient de là elle vient du blues
les mots ne sont jamais les mêmes
pour exprimer ce qu'est le blues
 
Paroles et musique Johnny Hallyday et Michel Mallory
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog