Thrillers de compétition : la sélection pour nuits blanches !

Thrillers de compétition : la sélection pour nuits blanches !
Thrillers de compétition : la sélection pour nuits blanches !Thrillers de compétition : la sélection pour nuits blanches !Thrillers de compétition : la sélection pour nuits blanches !
Dans la neige, de Danya Kukafka, Sonatine, 21€

Lucinda Hayes, 15 ans, est retrouvée morte dans la neige, sur le tourniquet d'un terrain de jeu de la petite bourgade de Broomsville, Colorado. Qui l'a assassinée et qui était réellement Lucinda ? Trois personnages : Cameron, fragile amoureux transi, Jade, collégienne jalouse mal dans sa peau et Russ, policier enquêteur tourmenté vont tour à tour raconter la jeune fille, mais aussi leurs parcours, leurs failles. Ce récit à 3 voix est sombre et fort, le premier roman très prometteur de la jeune Danya Kukafka. Plus qu'un thriller, c'est un formidable roman psychologique qui parle des secrets inavouables d'une communauté en apparence tranquille. Connaît-on vraiment ceux qui nous entourent ?

La femme à la fenêtre, par AJ Finn, Pocket, 8,60€

Anna , 38 ans , est pédopsychiatre. Souffrant d'agoraphobie et de dépression à la suite d'un traumatisme, elle n'a pas quitté sa maison New Yorkaise depuis 10 mois . Pour occuper ses journées solitaires depuis qu'elle est séparée de son mari et de sa fille, elle boit, joue aux échecs en ligne, regarde des vieux polars en noir et blanc sur son magnétoscope. Et surtout, elle épie ses voisins à l'aide de son Nikon. C'est ainsi qu'elle assiste au meurtre de sa voisine d'en face... Mais peut-on faire confiance à une femme alcoolique sous bêtabloquants ? N'a-t-elle pas été tout simplement victime d'une hallucination ?

Disons-le tout de suite ce thriller tient sacrément bien la route. Truffé de rebondissements ce huis-clos hitchcockien fait inévitablement penser à "Fenêtre sur cour" le chef d'œuvre du maître Alfred, un huis-clos parfait. C'est le premier roman d'AJ Finn et pour un coup d'essai, c'est un coup de maître. Il est en tête des ventes aux USA et la Fox a déjà mis le grappin dessus ce qui promet un bel avenir à Daniel Mallory, son vrai nom. Quant au rôle d'Anna, il a été confié à Amy Adams, une actrice qu'on avait adorée dans "Doute",  "Premier contact" ou "Nocturnal animals". Aussi à l'aise dans la comédie (elle était hilarante en princesse déboussolée dans "Il était une fois"!) que dans le drame, Amy devrait faire merveille. On attend avec impatience l'adaptation et le nouveau roman d'AJ Finn !

La faim et la soif de Michael Koudero, Hugo Thriller, 19,99€

Ancien journaliste d'investigation reconverti dans le nettoyage des scènes de crime, Raphaël Bertignac est appelé sur les lieux d'un étrange suicide. Après avoir tenté de s'arracher les yeux, une jeune femme s'est ouvert les veines avec un crucifix et a griffonné à plusieurs reprises le mot roumain Nosferatu. Sale affaire! De là à relier le drame avec le crime d'un jeune Roumain sans-papier à moitié dévoré dans un parking, il n'y a qu'un pas que Raphaël va franchir en enquêtant sur les deux affaires. Vampire ? Cannibale ? Qui est donc ce tueur dont la faim et la soif de chair et de sang le poussent à commettre l'innommable ? Le talentueux Michael Koudero nous tient en haleine jusqu'à la dernière page avec une intrigue éprouvante. L'écriture est originale, nerveuse, incisive avec un souci du détail et de l'image qui n'enlève rien à la force du récit. On est scotchés, horrifiés par cette surenchère dans l'ignominie. Si vous aimez les histoires parfaitement ficelées et que vous avez le cœur bien accroché, foncez. Seul petit bémol : l'auteur en fait des tonnes sur la politique de Ceausescu, d'où la baisse de rythme au milieu de la deuxième partie.

 

L'empathie, d'Antoine Renand, Robert Laffont, La Bête Noire, 20€

Anthony Raugh est un flic atypique. Surnommé La Poire à cause de son embonpoint, il travaille à la Brigade des viols à Paris et traque le pire des prédateurs, un homme qui se surnomme lui-même Alpha et s'introduit dans les immeubles par la fenêtre, profitant de la canicule qui étouffe la capitale. Coups, viols, à chaque effraction, l'homme se déchaine de plus en plus et semble insaisissable... Pour son premier roman, Antoine Renand signe un thriller haletant et ultra violent, d'un réalisme brut, cru, parfois malsain... On a aimé l'originalité de ce thriller qui nous éclaire sur les flics spécialisés dans les crimes sexuels. Hormis la férocité de son violeur/tueur, on a particulièrement apprécié la personnalité singulière du flic qui cache un lourd secret. Seule réserve: des descriptions cliniques dérangeantes dont l'auteur aurait pu faire l'économie. Souvent, suggérer est plus fort que de décrire par le menu... Mais ce détail mis à part, on sent qu'on a affaire à un nouveau maitre du suspense qu'il faudra suivre de très près ! 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog