Bora Bora, notre séjour de rêve de rêve ! 50 Nuances de bleu bleu

Bora Bora, notre séjour de rêve de rêve ! 50 Nuances de bleu bleu
Bora Bora, notre séjour de rêve de rêve ! 50 Nuances de bleu bleuBora Bora, notre séjour de rêve de rêve ! 50 Nuances de bleu bleu
Bora Bora, notre séjour de rêve de rêve ! 50 Nuances de bleu bleuBora Bora, notre séjour de rêve de rêve ! 50 Nuances de bleu bleu
Bora Bora, notre séjour de rêve de rêve ! 50 Nuances de bleu bleuBora Bora, notre séjour de rêve de rêve ! 50 Nuances de bleu bleu

Rien ne vous prépare aux bleus de Bora Bora ! Rien ne vous prémunit contre le choc des turquoises, de l'anis, du jade, de l'émeraude, de l'absinthe, de l'aigue-marine. Un festival de bleu et de vert, un bonheur de transparence, une immense menthe à l'eau qui baigne les motus et transforme le lagon en joyau aux couleurs chatoyantes selon la lumière du jour et le jeu des nuages. Dès le survol dans un petit avion à hélice transportant à peine une soixantaine de passagers, on est bluffées par le paysage et la découverte de l'archipel de Bora Bora, dominé par le Mont Otemanu, une énorme molaire de 727 mètres, flanqué du Mont  Pahia, plus déchiqueté, à 661 mètres. Après vingt minutes de vol, nous sommes accueillies par les traditionnels colliers de fleurs et embarquons pour dix minutes de trajet en bateau direction notre hôtel, le Bora Bora Pearl Beach Resort . (plus de précision dans le prochain article) Au fur et à mesure de notre avancée, nous ne savons plus où donner de la tête et des yeux. Raides love au premier regard, nous tombions amoureuses du lagon, de ce bleu transcendental, merveilleux, quasi mystique, bordé de plages de sable blanc comme du talc, un blanc  à peine supportable même avec des lunettes de soleil. La couleur de la mer est impossible à décrire, c'est un océan hypnotisant qui a inspiré tant d'artistes, de Paul Gauguin à Jacques Brel en passant par Pierre Loti. Tous ont été subjugués par la beauté de l'archipel polynésien, par la sérénité de la vie sur les motus, par le sourire de ses habitants, la douceur et la langueur de leurs gestes comme si tout ici était soumis à une autre apesanteur, un autre rythme plus apaisé, plus moelleux, ouaté. Ici, rien n'a d'importance, rien n'est grave, ici, tout n'est qu'ordre et beauté, luxe, calme et volupté comme dans le poème de Charles Baudelaire. La vérité est ici, à Bora Bora. On est bien bien...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog