"Vanda", un roman social sur le fil du rasoir !

"Vanda", un roman social sur le fil du rasoir !

BULOT, MÉTRO, BISTROT🐚
Qui est Vanda ? Cette mère célibataire vit à Marseille dans un cabanon défraîchi au bord de la mer avec son gamin de 6 ans, Noé, surnommé affectueusement le Bulot. 
Qui est Vanda ? Un esprit libre, indomptable, qui refuse tout compromis ? Ou une artiste ratée, un parasite qui tape du fric à ses potes ou couche pour survivre ? Une rebelle  jusqu'au-boutiste qui fait la grève au risque de perdre son job de femme de ménage en hôpital psy ? Une mauvaise mère qui met son fils dans son coffre de voiture pendant une soirée de picole ? Une féministe qui n'a pas besoin d'un homme pour élever son enfant ? Une garce qui n'a jamais daigné prévenir le père de Noé de sa naissance ? 
Qui est Vanda? Difficile de cerner cette marginale qui refuse le jeu social. Vanda est une femme bourrée de contradictions, attachante, irritante, incompréhensible, tantôt courageuse, tantôt lâche. L'auteure, Marion Brunet ne lui cherche aucune excuse et nous la raconte dans toute sa rugosité, sa complexité. Vanda est difficile à aimer. C'est une grande gueule qui crache sur les institutions et les couples traditionnels, qui déteste le quand-dira-t-on et les conventions mais c'est aussi une femme cabossée par la vie, une mère aux nerfs à vif qui se débat en donnant des coups de griffe au milieu d'une société en pleine tourmente. On a aimé le style acéré et punchy de Marion Brunet. Et si l'on n'a pas toujours éprouvé de sympathie pour son héroïne, ça ne nous a pas empêché d'apprécier ce roman sous tension, et surtout sa description d'une société qui va à vau-l'eau, entre faillite écologique et crise économique. Marion Brunet a une tendresse pour les outsiders et dépeint très bien l'exaspération sociale et les éclats de violence de travailleurs à bout de souffle, démunis face à des administrations et un gouvernement déconnectés du réel. Inspiré par la crise des gilets jaunes, ce roman rend hommage à tous ces hommes et ces femmes qui risquent leur boulot donc leur vie pour faire la grève quand tout dialogue est devenu impossible. 

"Vanda", de Marion Brunet, Albin Michel, 18€

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog