Ennio Morricone est mort : Il était une fois un génie

Ennio Morricone est mort : Il était une fois un génieEnnio Morricone est mort : Il était une fois un génie

C'est une musique qui me fait systématiquement pleurer.

Le montage des baisers à la fin du film "Cinema Paradiso" de Guiseppe Tornatore.

Et je défie quiconque d'y résister.

Tout le génie d'Ennio Morricone est là : une puissance émotionnelle sans équivalent, un don pour faire entrer en résonance une musique et des images, quelques notes qui arrêtent les horloges, qui suspendent le temps, font battre le coeur plus vite et dresser les poils... Pour que plus jamais vous n'entendiez cette mélodie sans penser à cette scène, cette réplique, cette sensation...

Ennio Morricone restera à jamais associé à Sergio Leone. Ensemble, ils sont entrés dans la légende et ont crée un mythique, le western spaghetti. Ils s'étaient rencontrés à l'école, sont devenus amis et ont travaillé ensemble pendant cinquante ans. Ils ont écrit tout un pan de l'histoire du cinéma et Morricone a révolutionné la musique de film, inventant de nouveaux  codes. Il a été le premier à utiliser la flute de pan ou l'harmonica par exemple... Ah cet air lancinant, cette scie qui vrille les tympans, comme une serpent qui siffle, se rapproche, s'éloigne, revient à la charge...  Une scène mythique de "Il était une fois dans l'Ouest" avec Charles Bronson à l'harmonica...

On connait tous une musique d'Ennio Morricone. Même sans être un adepte des westerns. Car on aurait tort de réduire Morricone à ce genre. Adolescente, mon père m'a transmis la passion des vieux films et nous regardions le ciné club à la télé, c'est donc là que j'ai découvert beaucoup de westerns et ceux du tandem Leone/Morricone m'ont toujours fascinée par leur violence, leur lenteur, leur style lyrique, emphatique. J'ai toujours le 33 Tours vinyle de" Il était une fois dans l'Ouest", chef d'œuvre absolu dont le visuel, un homme pendu était terrifiant ! Le film montrait d'ailleurs pas mal d'atrocités, un viol, des meurtres, une cruauté terrible mais souvent hors champ, suggérée et l'ado que j'étais n'avait pas pris la mesure de cette violence.

Par la suite, Ennio Morricone, qui était fils d'un trompettiste de jazz s'illustra dans bien d'autres genres pour donner naissance à d'autres bandes originales géniales. "Les moissons du ciel" en 1979, un nuage de délicatesse, tellement connu et tellement utilisé et ré-utilisé qu'on le prend pour une pub . "Mission" et son thème quasi mystique, planant, prenant, incontournable! Morricone était à l'aise dans tout, films d'action français comme "Le professionnel" ou "I comme Icare",  film de mafieux comme "Les incorruptibles" ou "Bugsy". Il avait reçu un Oscar d'honneur en 2007 et un autre en 2016 pour "Les huit salopards" de Tarantino. Il bouclait ainsi la boucle en composant la musique d'un western réalisé par un émule de Sergio Leone. 

Formé à l'Académie Nationale de Rome, il avait débuté en composant de la musique classique mais peinait à gagner sa vie. Après avoir écrit des arrangements pour la télévision et la chanson, il se lance dans la musique de film en 1960. Star dans son pays, il avait travaillé avec tous les réalisateurs italiens qui comptent, de Pier Paolo Pasolini à Marco Bellochio en passant par Dario Argento ou Bernardo Bertolucci. Egalement chef d'orchestre, il définissait sa musique comme la "musica assoluta", la musique absolue. A partir de 2001, il délaisse le cinéma pour se consacrer à la direction d'orchestre. Il se produit dans de nombreux pays à la tête de l'Orchestre symphonique de la RAI.

Marié à Maria Travia et père de trois garçons (dont Andrea Morricone qui fut son assistant et suit ses traces comme compositeur de musique de films) et d'une fille, le compositeur est décédé à 91 ans le 6 juillet 2020 à Rome, des suites d'une fracture du fémur.

 

CD Ennio Morricone musique de films 1964/2015, 18 volumes, 91,99€

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog