Annie Cordy nous a quittés

Annie Cordy nous a quittésAnnie Cordy nous a quittés

Jeanne la Tarzane, Frida Oum Papa, baptisée à la bière, La bonne du curée qui fait des bêtises derrière l'église, Cho Ka Ka O...

Annie Cordy, c'était la joie de vivre, la rigolade, des costumes bariolés, des chorées de folie, des paroles excentriques, des histoires abracadabrantesques pour faire rire les petits comme les grands.  Une vie dédiée au music-hall comme on disait autrefois ! Une vie riche de 600 chansons, 10.000 galas (les concerts de jadis), des films, du théâtre, du cabaret... Chanteuse, actrice, saltimbanque dans le sens le plus noble du terme, Annie Cordy avait pour devise "la passion fait la force".

L'artiste touche à tout belge a tiré sa révérence le 4 septembre dans sa maison de Vallauris, près de Nice, à 92 ans. Elle était née Léonie Juliana Cooreman à Laeken, dans la banlieue de Bruxelles. Fille d'un menuisier et d'une mère au foyer, elle découvre la chanson sur la TSF, la radio d'alors. Petite, elle est de constitution fragile et sa maman l'inscrit à un cours de danse pour qu'elle fortifie son corps. Suivront les cours de piano et de solfège. La petite Juliana chope le virus de la scène, épatant son frère ainé Louis et sa soeur Jeanne. Elle enchaine les radio crochets, les concours, les galas de bienfaisance, elle a ça dans le sang! Alors qu'elle joue au Boeuf sur le toit à Bruxelles, elle est repérée par le directeur artistique du Lido qui l'engage comme meneuse de revue ! Direction Paris, à 22 ans ! C'est là, dans la capitale française qu'elle rencontre celui qui va devenir son mari et impresario, François-Henri Bruno. Ils se marient en 1958 et elle acquiert la nationalité française. Ce sera son seul et grand amour, décédé en 1989 et Annie restera seule à sa mort. Sans enfant, elle considérait sa nièce comme sa fille.

"Je suis un mille-pattes. J'aime avoir plusieurs casquettes. Le théâtre de boulevard, le music-hall. Tout cela est très complémentaire et je tiens à continuer" confiait l'artiste avec gourmandise. Elle avait débuté en chantant avec Bourvil , avait joué aux côtés de Gabin et Signoret dans "Le chat", de Marlène Jobert dans "Le passager de la pluie". Rigolote dans ses chansons, Annie était plus que convaincante dans des rôles dramatiques à l'écran. des les années 50, elle est une star, chante aux fiançailles de Grace Kelly et Rainier de Monaco, partage la vedette avec Luis Mariano. Dans les années 60, elle crée "Hello Dolly", sera une pionnière dans la comédie musicale française.

En 2004, le roi des Belges l'avait anobli, faisant d'elle une baronne. Mais le coeur d'Annie était partagée entre son pays natal et son pays d'adoption, la France où elle s'est éteinte. En 2015 dans un de ses derniers succès, le film "Nos souvenirs," elle incarnait Madeleine, une grand-mère à la mémoire vacillante. Nous ne l'oublierons pas. 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog