Réouverture des cinémas le 19 Mai : quels films choisir ?

Réouverture des cinémas le 19 Mai : quels films choisir ?
Réouverture des cinémas le 19 Mai : quels films choisir ?Réouverture des cinémas le 19 Mai : quels films choisir ?
Réouverture des cinémas le 19 Mai : quels films choisir ?Réouverture des cinémas le 19 Mai : quels films choisir ?

Le 19 Mai, les salles de cinéma rouvrent ENFIN ! L'occasion de découvrir les films retirés de l'affiche trop tôt pour cause de covid et de confinement ou ceux dont la sortie a été retardée. Parmi eux, des films récompensés aux Césars à voir absolument : "Adieu les cons", 8 Césars dont celui du Meilleur film, Meilleur Réalisateur, Meilleur Scénario original et Meilleur Acteur dans un Second Rôle pour Nicolas Marié, "Drink", César du Meilleur Film étranger ou encore "Deux", Meilleur Premier Film pour Filippo Meneghetti.

Suze, 43 ans, coiffeuse, condamnée par une maladie rare, décide d'employer le peu de temps qu'il lui reste à retrouver la trace de l'enfant qu'elle a eu adolescente. Un bébé qu'elle avait alors confié à l'assistance publique sous la pression de ses parents. Avec l'aide de JB, un geek dépressif et de Monsieur Blin, un archiviste aveugle, elle va tenter de percer le secret de l'accouchement sous X lors d'une folle nuit.

Dédié à Terry Jones, un des Monthy Python décédé début 2020, le film est inspiré par l'univers de "Brazil". Démesure, humour noir, extravagance et absurde poussé à l'extrême sont les marqueurs de cette comédie menée tambour battant par un trio d'acteurs hors pair, Albert Dupontel himself, Virginie Efira et Nicolas Marié.

Lyz, 15 ans, intègre la section ski-études du lycée de Bourg Saint Maurice. Son entraineur Fred la prend sous son aile, bien décidé à en faire une championne. Très vite, il exige de plus en plus de la jeune femme qui, subjuguée par cet ex champion et désireuse de lui plaire, va tout accepter...

Le thème de l'emprise a souvent été abordé au cinéma et on sait que les abus sont nombreux dans le monde du sport. Ici, le mode opératoire du prédateur sexuel est décortiqué avec intelligence et subtilité dans toutes ses contradictions. La jeune sportive tombe d'abord sous le charme de l'entraineur et semble consentante tant son désir de monter sur les podiums est forte, conditionnée par celui qui la façonne et abuse d'elle. La relation est autant plus perverse qu'ici l'entraineur est un ancien champion qui se sert de l'admiration qu'il génère sur sa protégée. Un premier film qui révèle le talent de la réalisatrice Charlène Favier et confirme celui de la jeune Noée Abita, géniale face à Jérémie Rénier.

Mado et Nina sont deux septuagénaires qui s'aiment depuis des années en secret pour préserver la famille de Mado. Veuve depuis peu, elle a décidé de faire enfin son coming out à ses deux enfants et de partir s'installer à Rome avec son amoureuse. Mais lorsque Mado fait un AVC, les deux femmes se retrouvent séparées...

Portées par deux actrices au sommet de leur art, Martine Chevallier et Barbara Sukowa, magnifié par une réalisation élégante, un montage intelligent et une musique sensuelle, ce film est un petit bijou de pudeur et de sensibilité. Non seulement les deux actrices jouent en état de grâce mais Filippo Meneghetti dont c'est la première réalisation, a construit son film comme un thriller. On découvre peu à peu la situation des deux femmes, on comprend les enjeux, on vibre pour elles, et certaines scènes sont dignes d'un polar hitchcockien, avec la dose de poésie et d'humour en plus. Car oui, on rit de certaines situations tandis que d'autres sont carrément bouleversantes. Si vous pensiez que le sujet, rarement abordé au cinéma, l'homosexualité des seniors, serait rébarbatif, vous avez tout faux, foncez! "Deux" est à découvrir absolument !

Quatre amis quinqua, un peu fatigués et déçus par leur vie, décident de mettre en pratique l'idée d'un psychologue norvégien loufoque. Selon lui, le corps humain est en manque d'une certaine dose d'alcool dans le sang dès la naissance et corriger ce déficit permet d'être plus heureux. Si l'expérience fonctionne au début, elle va vite déraper...

Depuis "Festen" en 1998, on connait le goût de Thomas Vinterberg pour la provoc et les sujets touchy, son art pour jongler avec la tragédie et l'humour avec habileté. Ici, comme dans "Festen", on commence par jubiler puis le rire s'étrangle dans la gorge. Le pitch de départ est génial mais aussi les acteurs, Mads Mikkelsen en tête ! Le film a d'ailleurs collectionné les récompenses, César du Meilleur Film Etranger et Oscar du Meilleur Film International.

A la suite d'une méprise, Rayane apprend qu'il ne lui reste plus que 30 jours à vivre. Le jeune flic trouillard et maladroit va s'employer à les utiliser pour enfin se jeter à l'eau et devenir le héros dont il a toujours rêvé...

Après "Epouse-moi mon pote", l'acteur Tarek Boudali qu'on connait surtout pour ses rôles dans la série "En famille" et dans les films de la bande à Fifi, "Baby sitting", "Alibi.com" ou "Nicky Larson" réalise pour la deuxième fois. A la fois devant et derrière la caméra, il nous offre une comédie déjantée dans la lignée de celle de Philippe Lacheau. C'est inventif, rythmé et drôle, un excellent divertissement pour toute la famille malgré les blagues scato de rigueur.

John Peterson, un sexagénaire gay marié à Eric doit accueillir son père homophobe et atteint de démence chez lui, à Los Angeles, en attendant de lui trouver une maison de retraite. La cohabitation va s'avérer très difficile...

Viggo Mortensen, l'acteur d'origine danoise au CV prestigieux (Le seigneur des anneaux, A History of violence, Les Promesses de l'ombre) passe pour la première fois à la réalisation pour une drame intimiste, une tragédie familiale sur la difficulté à communiquer et à se dire je t'aime.

Margaux a perdu son mari et tente de se reconstruire. La jolie quinqua recommence de zéro, habite chez sa soeur et s'est inscrite à la fac, elle va y faire des rencontres et se reconnecter à elle-même. Retrouver l'envie et le désir aussi...

Ce premier film de Ludovic Bergery est un portrait de femme résiliente porté à bout de bras par Emmanuelle Béart qui fait ici son grand retour. La comédienne, star des années 2000, n'avait presque rien fait depuis le très décevant "Bye Bye Blondie" de Virginie Despentes. Elle revient avec un rôle magnifique qu'elle incarne avec passion et empathie. Un personnage tout en nuances et en fragilité qui nous fait réaliser à quel point la comédienne nous avait manqué.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog