La BD de la semaine : Amore

La BD de la semaine : Amore
La BD de la semaine : AmoreLa BD de la semaine : Amore

Vous connaissez la chanson de Dean Martin, "That's Amore" ? Ambiance napolitaine, mandoline et tambourins ? Ca, c'est la version optimiste de l'amour, façon festive, entre deux verres de chianti et un plat de pasta al dente. Avec "Amore", Zidrou et David Merveille nous proposent la face sombre, ou du moins, plus mélancolique de l'amour. A travers neuf histoires courtes qui se déroulent toute en Italie, le duo, le premier au scénario, le second au dessin, explorent l'amour qui finit souvent mal ou vire à l'obsession, voire au crime. L'amour comme une maladie, un virus qui empoisonne. L'amour aussi, comme un accident ou un malentendu. Tout l'art de la BD étant ce décalage entre les dessins, magnifiques, qui convoquent le cinéma des années 70 et l'insouciance de la Dolce Vita, avec le ton souvent amer voire tragique des histoires. Chacune résume une vie en un raccourci vertigineux, parfois avec tendresse, souvent avec un humour noir ou un sens de l'absurde étonnant. Au final, c'est le graphisme de David Merveille qui imprime la rétine, une Vespa qui traverse le cadre, une salle de cinéma, une gondolier désabusé, un village écrasé de soleil, la nuque d'une femme aimée... David Merveille, connu pour ses histoires de Monsieur Hulot, nous a enchantées avec cette ligne claire parfaite, ses personnages  ballotés par la vie et ses aplats de couleurs nostalgiques. Bref, un album singulier qui donne envie de découvrir les oeuvres précédentes des deux auteurs.

"Amore" de David Merveille et Zidrou, Delcourt Mirages, 19,99€

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog