Melissa Da Costa révèle son côté sombre

Melissa Da Costa révèle son côté sombre
Melissa Da Costa révèle son côté sombre
Melissa Da Costa révèle son côté sombre
Melissa Da Costa révèle son côté sombre

🖤PEINDRE LE NOIR🖤
Evie, 23 ans, est une jeune fille solitaire et peu sûre d'elle qui vient de se faire salement jeter par son mec. Alors qu'elle cherche un boulot sur le port de Nice, elle se fait aborder par Pierre Manan, un homme d'affaires séduisant qui lui propose un job en or. Devenir l'assistante de son épouse Clara, une peintre mystérieuse et tourmentée, spécialisée dans le romantisme noir. Traduisez : le macabre bien gore tendance satanique... 
Dès le départ, on sent que cette offre est trop polie pour être honnête. 4000 € pour se tourner les pouces, logée, nourrie et chouchoutée entre villa de rêve à Saint-Paul-de-Vence, yacht et palaces. Ca pue... 
Evie, c'est le genre de fille qui va toute seule à la cave pendant une panne de courant dans les films d'horreur 🤪 Pendant tout le roman, on a eu envie de la secouer, de lui crier de se sauver, on savait que ça finirait mal...

On avait entendu dire que Melissa Da Costa changeait totalement de registre avec ce roman. Comme on adore les thrillers, ça tombait bien. Car "La doublure" est un roman noir diabolique, sulfureux, vénéneux, qui parle de création, de passion et de manipulation, un suspense érotique à couper le souffle. Des personnages ambigus à souhait, une atmosphère anxiogène, de plus en plus délétère au fil des pages... On a adoré se plonger dans les toiles citées par l'auteure et surtout, malgré notre expérience des polars, on n'avait tout imaginé sauf ce dénouement cataclysmique !
Hier soir, nous étions conviées à rencontrer l'auteure et nous avons découvert une jeune femme lumineuse, à mille lieues de l'ambiance glauque de son roman. Melissa Da Costa nous a confié s'être immergée à fond dans l'univers dark de la peintre Clara Manan pour écrire son roman, elle s'est documentée sur la peinture romantique noire, a même lu le Marquis de Sade pour se mettre dans l'état d'esprit de son personnage ! D'ailleurs, si vous aussi, vous voulez vous mettre dans le mood et si vous passez par Paris, on vous conseille l'expo Füssli, le premier peintre cité par Melissa Da Costa dans "La Doublure". Ses toiles sombres, flirtant avec le fantastique et surtout, son célèbrissime "Cauchemar", sont à voir et revoir  au Musée Jacquemart-André jusqu'au 23 janvier 2023...

Merci aux @editionsalbinmichel et à @melissa_da_costa_auteure 
pour cette soirée délicieuse dans un lieu unique, l'Hôtel Particulier de Montmarte😍 

"La Doublure" de Melissa Da Costa, éditions Albin Michel, 20,90€ , 14,99€ en version numérique

Tous les romans de Melissa Da Costa sont édités chez Albin Michel et au format poche chez Livre de Poche

Musée Jacquemart-André 158 boulevard Haussmann 75008 Paris. Expo "Füssli, entre rêve et fantastique" jusqu'au 23 Janvier
Tél. : 01 45 62 11 59 • message@musee-jacquemart-andre.com

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
C
Je n'ai encore jamais lu cette autrice et ce titre pourrait bien correspondre à mon genre de lecture de prédilection :)<br /> Merci pour la découverte !
Répondre
F
Attention, il est très très sombre : drogue, sexe, alcool, manipulation, violence...
Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog