Michael Douglas : Lèche bien raisonnable ?

Si j’ai choisi de révéler publiquement la cause de mon cancer de la gorge, c’est sans voyeurisme aucun et par pure honnêteté intellectuelle. Sans vouloir entrer dans les détails, ce n'est pas mon genre, j’ai contracté la maladie suite à une pratique intensive du cunnilingus qui, je le rappelle pour que tout le monde comprenne bien, consiste en une stimulation buccale des parties intimes féminines dans le but de procurer du plaisir, et à terme, un orgasme. Je ne m'étendrai pas là-dessus car je suis pudique et so gentleman, mais j’ai énormément pratiqué le broute-minou ces dernières années, avec un franc succès, la nature m’ayant généreusement doté, je dois le reconnaître, d’un organe lingual de caméléon. Pour tout vous dire, et sans aucune vantardise, on m’appelait à une époque le Roi de la Lèche. Je n’ai pas fait le compte mais j’en ai sucé du berlingot, j’en ai croqué de la praline, à raison de 2 et demi par jour, 6 jours par semaine, le samedi étant réservé à mon épouse bien-aimée, Catherine, que je respecte infiniment. Tout ça pendant une quinzaine d’années, faites le calcul. Voilà ! Je n’en dirai pas plus mais sachez que je viens de passer une coloscopie entièrement filmée par Steven Soderbergh qui fera partie des bonus du DVD de "Dans la peau de Liberace". Dorénavant, merci aux medias de respecter mon intimité.

Michael Douglas : Lèche bien raisonnable ?
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog