Mickael Vendetta : le départ, c’est maintenant

Je demande aux medias de respecter ma douleur. Depuis l’élection de François Hollande à la tête de ce pays - à l’insu et à l’encontre de toutes mes mises en garde - je traverse une épreuve terriblement éprouvante que vous ne pouvez même pas imaginer la portée des répercussions des conséquences de ce qui va se passer ! Je le répète à la face de l’hexagone, cette élection est une catastrophe pour l’humanité et seuls les gens de mon milieu, les chefs d’entreprise et les bogoss ( je rappelle que vous pouvez acheter mes vêtements de bogoss sur mon site, une réduc de 15% à tous ceux qui ont voté Sarkozy) peuvent le comprendre. Comme je vous l’avais promis, je vais quitter la France qui ne me mérite pas et partir aux States, un pays de winners ! Bon, je sais, deux jours après la défaîte de Sarkozy je suis toujours en France, à Aix-en Provence en dédicace, pour le business. Mais ensuite, c’est fini, je ne veux plus rien avoir à faire avec ce pays de bouffons. Bon, faut juste que j’apprenne quelques mots d’anglais avant de partir… Sinon, je me disais, et si j’allais en Belgique plutôt ? Van Damme est en pré-retraite, il y a forcément de la place pour moi !

Mickael Vendetta : le départ, c’est maintenant
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog